PAIX INTERIEURE

Discours entre professionnels: 

L'OBJECTIF : esprit de la paix

Pourquoi cet équilibre ? Pourquoi cette nécessité ?

Pastor : Lorsque chaque chose se trouve dans un rapport équilibré, donc dans une égalité, il y a création du milieu. De la même manière, sans le père et la mère il n’y a pas création de l’enfant. Entre le bien et le mal, très schématiquement comme vous l’imaginez, la chose intéressante n’est pas l’existence de ces deux extrémités, c’est l’existence du neutre. Entre le chaos et la perfection, la chose intéressante n’est pas l’existence de ces deux extrêmes, mais l’existence du neutre, de la vie, la vie avec sa beauté, son mouvement, son expansion.

Patricia : Cette vision est tout à fait respectable, et  sur le fait que que l'équilibre et la nécessité d'obtenir un esprit de paix est nécessaire pour le bien-être, la santé!  Mais aussi, pour apporter sa contribution sur cette terre en tant que co-créateur de la vie autour de nous et en nous!
Et cependant, la vie m’a appris des différences par rapport à Pastor qui peuvent être utiles dans cet objectif de paix…Alors je les partage ici, et chacun est libre de prendre ou de laisser ce qui n’est pas pour lui…Je ne prétends pas détenir la vérité, je partage juste ma vision, mes convictions, mes expériences de vie, car je crois que l'on a tous une part de vérité à un moment donné ou à un autre...Et que c'est important de la partager...

Pastor, voit que la chose intéressante  est le neutre, et non l’existence de deux extrémités ! Or, ce qui est, est ce qui est!   Et, pour moi tout trouve son utilité dans notre monde…Tout ce qui est sur terre, trouve son opposé, et pour simplifier tout comme mes sources : la médecine chinoise Traditionnelle, les nomme le YIN et le YANG ! L’existence du neutre, l’est également, et le thermostat entre les 2 extrémités, en passant par le neutre l'est aussi. Et cela peut varier, selon la situation, ou encore selon notre développement personnel, notre personnalité du moment en lien avec notre chemin de vie, notre Karma, nos réactions : par rapport à nos conclusions de vies ou croyances que l'on oublie très souvent de remettre en question, nos blessures, nos émotions et sentiments,  nos actions etc.. Pour moi,  mal, neutre ou bien tout trouve son utilité, pour devenir SOI, son VRAI SOI! Et je ne parle même pas de ce qui est à un niveau plus grand que nous-mêmes, car les voies de l'univers ou de Dieu, (appelez-le comme vous le voulez) sont impénétrables... Et si en premier lieu, la solution pour retrouver la paix, était (comme l'on prouvé beaucoup de spécialistes divers),  d’abord d'agir en soi !  Entre le chaos et la perfection, il y a un thermostat qui peut se situer partout : en effet, avant ou après le chaos, il y a ( et c’est variables selon vos critères personnels),l’ouragan, la tempête, l’orage, le vent, la pluie, les nuages, le soleil, l’arc en ciel…En réalité entre vivre le chaos d’une situation et la perfection d’une situation, divers états existent aussi!  Et tout est utile à votre évolution personnelle et par voie de conséquences autour de vous également... Derrière le chaos, il y a tant de choses que vous avez dû, ou que vous avez en ce moment même à  intégrer pour re-vivre une vie plus douce, plus en harmonie, ou tout simplement en paix…Qu’en réalité, cela peut-être un véritable graal, non ? En tout cas, pour moi cela a été le cas, dans diverses situations de ma vie…Et j’en ai même construit un atelier : le chaudron magique, qui sera prochainement proposé on-line.. Pour moi, la vie n’est pas neutre, bien au contraire… Et elle est en permanence en mouvement, et tout a son utilité ! Savoir voir, ressentir, entendre, se dire, goûter ou sentir la vie, avec ses défis ou sans ses défis, en paix est un apprentissage et passe par des étapes qui peuvent différer d’une personne à l’autre… Du moins pour moi,  il en a été ainsi : cela a passé par diverses étapes…Et toutes ces étapes m’ont permis dans toutes les situations où je les ai appliqués, de vivre sereine, avec et sans difficultés, avec et sans problèmes, avec et sans défis de la vie… Savoir, réaliser que la vie est belle, ce n’est pas forcément resté neutre, du moins pour moi…Et je ne suis pas tout le monde, donc Pastor et ceux qui se sont reconnus en lui, ont, tout comme moi, le droit à cette différence qui nous caractérise, nous êtres humains ! Et tout est respectable, pour moi, car qui sommes-nous pour décréter ce qui est bon, ou mauvais ! Ne vous est-il jamais arrivé de constater que ce qui est bon pour l’un, a été mauvais pour l’autre, même avec toute la bonne intention du monde ??? Et ce même dans les extrêmes ?

Personnellement j’ai pleins d’exemples comme cela :

-      Vous adorez la mer, et certains la déteste

-      Le gouvernement qui nous impose des lois, qui nous mettent en danger matérielle, ou autres !

-      Vous aimez dormir volet fermé et sans bruit, alors que d’autres s’endorment que si la TV est allumé et les volets ouverts …

-      Ceux qui tuent, parce qu’ils croient qu’ils agissent selon une justice qui n’est que la leur…ETC.

Qui sommes-nous pour régenter la vie d’autrui ? Pour moi, c’est clair, si chacun agis face à ses réactions à l’intérieur de lui, tel le petit colibri de la forêt Amérindienne…Et ce avant, de poser un acte quelconque où d'autres que vous y sont impliqués...La vie serait PAIX! Et  en nous tout comme partout, et ce, avec ou sans problème, avec ou sans défi, car c'est la réalité! Observez la vie est mouvence et adaptation, ou résistance et maux et maladies diverses, ou neutre, mais sans de réelles motivations, ou avec la motivation de régenter la vie des autres et donc sans paix etc....

La légende orale amérindienne qui met en scène le colibri et les autres animaux face au feu de la forêt..
Et c’est notre responsabilité à l'égard du monde,
explique le philosophe, car nous ne sommes pas totalement
impuissants, si nous le décidions. Pierre Rabhi

 

Mais ne me croyez pas, vivez-le et observez vos résultats ! Moi, partout où j’applique cette vision de vie, j’obtiens la paix, le respect sans régir la vie des autres…

Pastor, pouvez-vous étayer en restant dans votre optique de vie, et Patricia, rebondir sur la vision de Pastor et nous montrer une autre vision? 

Pastor: Il ne faut jamais être dans les extrêmes, que ce soit du chaos, ou de la perfection, car, les cycles étant ce qu’ils sont, de la perfection vous êtes ramenés au chaos.
Regardez, votre vie en est une démonstration. Un jour vous êtes heureux, c’est la perfection. Vous êtes amoureux, un grand feu envahit votre corps, votre cœur, votre esprit, tout vous paraît beau, vous êtes sensibles au chant de l’oiseau, à un parfum dans la rue, au ruissellement des eaux, tout vous paraît magnifique, et idyllique, et soudainement, le lendemain, rien ne va plus, c’est l’autre extrême.

Vous avez connu un jour la perfection, et le lendemain vous connaissez le chaos, le chagrin, la disgrâce, la dépression, la déprime. Donc, ce qu’il est intéressant à trouver, c’est le milieu, la voie qui existe et qui naît de ces deux extrêmes. C’est cela votre destinée. Ce n’est pas connaître la joie et connaître le malheur. Devenir très riche en faisant un beau mariage, en ayant de belles voitures, en allant sur la lune, ce n’est pas connaître le bonheur. C’est un extrême, mais la joie ce n’est pas cela. La vie ce n’est pas non plus être malheureux, humilié, torturé.

Patricia :

Pastor, a des exemples concrets de la vie, qui sont une réalité ! Sa manière de l’aborder toujours très respectable, pour ma part, ne permet pas d’intégrer une leçon de vie intéressante : celle que votre responsabilité se situe dans le fait de votre analyse sur des faits, sur vos émotions et sentiments réveillés par des situations diverses. Et n’est-ce pas bien là, notre différence, nos responsabilités,  et notre puissance ou impuissance face à la réalité à rester en paix ou pas ?  En effet, tous ces exemples, pris par mon ami Pastor ne sont-ils pas des faits de la vie ? Pour ma part, l’illusion de croire que l’on peut vivre de manière neutre la vie est pure illusion, pure utopie…

Et ce n’est que mon avis, il vaut ce qu’il vaut !  Essayez donc de dissocier, ce qui fait partie de vous ? Qu’observez-vous ? Pour ma part cela donne du déni ! Et à présent, nous savons tous que vivre dans le déni peut-être une étape utile pour vivre ce qui semble insurmontable…Mais que cela a pour conséquences les maux et les maladies et pas seulement ! Les défis, les problèmes, les difficultés vont apparaitre et s’enchainer ! Et même, si derrière tout cela, on peut récupérer ou développer tellement de qualités d'adaptation face à la vie...Avec et sans problèmes, avec et sans défi, on peut aussi apprendre et évoluer, et sans forcément passer par la case déni ( maux et maladies)...Personnelement, j'ai aussi appris, que l'on peut apprendre avec beaucoup d'amour inconditionnel, et c'est mon chemin, peut-être pour vous est-ce essentiel  de vivre cela, plutôt que de me croire...
https://www.youtube.com/watch?t=18&v=23UOuToOZiA 

 

-     Qu’est ce que la joie véritable, Pastor, et Patricia ?

Pastor : La joie véritable est la complicité que vous devez construire jour après jour avec votre plan cosmique de naissance. C’est la complicité que vous devez créer avec le réseau énergétique de votre âme, qui vous envoie tout ce qu’il vous faut d’après les lois du ciel. Lorsque nous entendons les revendications humaines, de certains disciples, on entend : « Il me faut une voiture, il me faut un avion, il me faut un stade, il me faut des chaussures en cuir, il me faut du saumon chaque fois que j’invite mes beaux-parents, je voudrais bien un vison pour le prochain hiver. » On entend toutes ces revendications qui ne sont pas de véritables réclamations.

La vie qu’imaginent les Dieux, n’est pas la vie qu’imaginent les hommes plongés dans leur système social. C’est là tout le drame entre Dieu et les hommes. C’est là toute la déconnexion, le malentendu. Ce que Dieu imagine être bon et utile pour les hommes, n’est pas nécessairement ce que l’homme imagine être bon pour lui. Alors forcément, c’est comme deux êtres humains qui se téléphonent et qui ne sont pas branchés sur la même ligne, ils n’arrivent pas à s’entendre.

Patricia :

Une fois encore, la vision de Pastor, est une vision avec laquelle, je peux emmener, comme lui pourrait le faire sur mes propos, une vision complémentaire, et différente, bien que pour le passage où Pastor partage que pour lui : La joie véritable est la complicité que vous devez construire jour après jour avec votre plan cosmique de naissance. C’est la complicité que vous devez créer avec le réseau énergétique de votre âme, qui vous envoie tout ce qu’il vous faut d’après les lois du ciel, résonne en moi, comme un fait dont je n’ai rien à rajouter, cela fait sens en moi…Par contre lorsqu’il remémore les revendications de certains êtres humains, j’ai envie de rebondir et d’ajouter que lorsqu’on n’a pas fait l’expérience soi-même de quelque chose, comment en extraire des leçons d’apprentissage, des qualités, des conclusions ou toutes autres possibilités du possible ?  Personnellement « l’avoir », a été une étape, et pour la plupart des êtres humains en est une aussi ! C’est une expérience qui réveille de petite joie passagère…En ce qui me concerne, cette étape m’a permis d’engranger diverses capacités de faire… Et derrière les capacités de faire, d’être tout simplement…Et derrière « être » tout simplement, la réalisation de manière très contextuelle. C'est-à-dire dans des situations précises…Et c’est là, où j’en suis ! Et c’est celle, que j’enseigne et transmets. C’est cet état, où vous ne faîtes qu’un avec l’univers et avec ou sans difficultés, vous êtes serein ! C’est cet état où vous êtes dans votre nature profonde et où vous pouvez sourire et être libre… Et d’autres que moi, et très certainement Pastor, sont arrivés à la réalisation dans un domaine précis. Ou peut-être plusieurs, ce que je souhaite vivement, à tous. Et pourtant, chacun a suivi son chemin, et fort probablement, ils sont passés par d’autres chemins.  Et c’est pourquoi nos avis sont complémentaires et différents.  Et c’est génial, et important, vu que l’on tous des personnes uniques, donc non comparables ! Et comme, chacun d’entre nous détient une part de vérité absolue et que nous pouvons tous apprendre de l’un ou de l’autre, puisque complémentaire, c’est géant !

Et pour moi, la vrai joie, est celle d’être joyeux avec et sans défi, avec et sans difficultés, joyeux de vivre avec ce qui est tout simplement…

-     Alors, Pastor et Patricia, selon vous, qu’est-il nécessaire à l’homme, pour vivre sa vie et pour avoir sa dignité d’homme ?

Pastor : Dieu est peut-être alchimiste certes, mais il n’est pas banquier. Dieu est un pourvoyeur, et il répond aux nécessités, il ne répond pas aux rêveries et aux spéculations de l’homme. Et quand il voit son fils dans le grand besoin de nourriture par exemple, il ne va pas matérialiser des poulets, des jambons, du pain, il va faire en sorte que cet homme puisse gagner son pain, et donc puisse trouver du travail.

Si Dieu est un père plein d’abondance, il est aussi un éducateur, et il ne peut pas faire autrement que ce que font les lois qui sont sorties de lui.

Patricia : Certes une fois de plus, certaines choses énoncées font sens, et je n’ai pour le moment, pas de visions complémentaires à apporter à mes lecteurs…Donc, juste pour ouvrir les fenêtres de chacun, que l’on appelle Dieu, l’univers, ou tout autre nom, à cette puissance qui réponds à des lois universelles et reconnues de tous et dont vous pouvez en retrouvez sur l’une de plusieurs  pages articles, sur mon site : Les 7 lois pour réussir dans la vie...

Et comme nous sommes tous , y compris moi des êtres humains, selon l’angle d’où vous voyez, percevez, entendez, ressentez, goûtez, humez ces lois, vont avoir divers sens…Et pour moi, c’est clair, c’est l’ensemble de nos visions à tous, qui est un ensemble de la vérité absolue, une fois trié et extrait, les croyances erronées de chacun ! Et qui d’après ce que j’ai pu réaliser à ce jour, peut se détecter en trouvant son opposé chez l’un d’entre nous…Et là, ce n’est qu’un avis, et non une preuve démontrée par des scientifiques.

Et lorsque c’est le cas, je recherche ce qui chez moi est erronée (en lien avec une blessure, ou un apprentissage de la vie). Je remets en question, ce que je crois et je recherche ce qui est juste pour tous.  Et, lorsque je suis alignée en moi et avec les autres, alors je transmets.  Je passe par l’étape de transformation. Donc je me libère de tous les liens qui ne trouvent pas un grand oui, intérieur chez moi, puis chez l’autre !  Car le grand Oui, est chez moi ma partie divine, celle qui est juste pour moi, et pour les autres ! Mais c’est juste ma stratégie personnelle, il y en a certainement des milliers d’autres…Chacun a ses stratégies comportementales pour « être », pour recevoir les infos évolutives et justes de la partie divine en nous…Et pour moi c’est très clair, cette partie qui est en chacun d’entre nous, détient une part de la vérité absolue ! Mais ce n’est que mon avis personnel, comme toujours ne me croyez pas, observez-le, vivez-le et faites-vous votre opinion ! Et partagez ou pas, vous appartient…