LE RESPECT DE VOTRE CORPS PAR LA PRÉPARATION PHYSIQUE, L'ALIMENTATION, LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

Votre corps est comparable à votre véhicule, donc il nécessite des soins, de l’essence, pour le mener le plus loin possible et dans les meilleures conditions pour vous-même.

C’est donc en tout respect de son fonctionnement et de ses besoins du moment, qui peuvent varier selon l’utilisation que vous voulez en faire.

Concrètement en termes de préparation physique et d’alimentation c’est une hygiène de vie au quotidien et toute l’année. Mettez-vous de l’essence dans votre voiture qu’à l’approche du printemps ? Si votre voiture a besoin d’une révision ou de changer une pièce, attendrez-vous le printemps ?

Personnellement, pour moi l’être humain est unique et complémentaire ! Et en ce sens, rien n’est mal ou bien ! Tout a des conséquences agréables ou désagréables. Et tout permet de trouver sa meilleure route, si on est à l’écoute de ce que l’on ressent, entend, vois, goûte, ou hume.

Concrètement, cela veut dire que les « il faut, et autres conseils généralisés » peuvent très bien être appropriés pour vous ou le contraire.

Ce qui marche pour un, peut ne pas marcher pour l’autre, ce qui est excellent pour l’un, peut être néfaste pour l’autre.

La préparation physique et l’alimentation adaptée, de l’un ne sera pas celle de l’autre !

Il y a des bases, bien sûr qui ont prouvés des résultats. Mais ils restent en fonction de votre état d’être du moment (santé physique et morale), vos capacités du moment qui évoluent dans un sens ou un autre, et votre objectif réalisable.

 

En préparation physique :

Vous avez ceux qui veulent :

-           Prendre du poids,  mais en termes de masse musculaire,

-           ceux qui veulent sécher ou perdre du gras sans perdre leur musculature,

-           ou ceux qui veulent perdre du gras et ajouter de la masse musculaire mais en finesse,

-           ceux qui veulent perdre du gras et ajouter de la masse musculaire mais en volume,

-           ceux qui veulent brûler des calories, sans pour autant perdre du poids, ni même muscler davantage,

-           ceux qui veulent juste développer leur endurance sans se muscler plus,

-          Ceux qui veulent développer leur endurance et leur muscle, en termes de puissance et non de volume

-          Ceux qui veulent leur endurance et leur muscle en termes de volume. ..

-          Ceux pour qui ce n’est pas une question d’esthétique, mais de compétition

-          Ceux qui ont un objectif sportif précis, et ceux pour qui c’est une nécessité pour optimiser leur résultat santé, parallèlement à d’autres soins médicaux et autres.

Vous l’avez compris, la préparation physique, c’est avant tout un choix et une décision d’objectif en fonction de vos besoins physiologiques, moraux, émotionnels,  de santé et parfois encore de mode !

Un sportif régulier, ne s’entrainé pas comme un compétiteur ou un sédentaire,  ou une personne qui vit un maux ou une maladie. Pourtant, parmi les conseils généraux que je donnerais, celui qui est le plus important à mes yeux est d’apprendre à écouter votre corps. Pour le comprendre et le respecter pleinement, et réaliser que cela peut changer à tous les moments est aussi important! D’où l’importance de se connaitre et pratiquer la méditation, l’exercice du moment présent. Pour réaliser quand vous vous respecter, et quand sans le vouloir, vous êtes en overdose de mouvements, ou de mouvements inappropriés au moment où vous le faites

Et l’alimentation en parallèle,  qui suit va être totalement différente, en fonction de ce que vous voulez atteindre et de vos capacités du moment, liés à votre tempérament, votre vie du moment présent, votre santé physique et morale, de votre morphologie, et de votre sang.

Aussi je vous invite à vous entourer de professionnels, le temps de votre autonomie dans la matière. Qui vous permettra assurément de vous guider en ce sens.  Et d' avoir une alimentation et une préparation physique adaptées et respectueuses de votre objectif, de là, où vous en êtes, et de votre moment présent, en toute collaboration de vos 5 sens, et même de votre 6 Ième sens: votre intuition.

 

 

 

 

 

 

 En médecine chinoise traditionnelle, l’alimentation varie selon votre tempérament, l’état dans lequel vous vivez votre vie du moment, votre santé physique, émotionnelle et mentale.

Idéalement, connaître son corps et ses variations, selon les moments  que vous traversez, selon vos objectifs à atteindre, vos problèmes, vos défis, vos difficultés, vos challenges, savoir être flexible, pour adapter  votre préparation physique et votre alimentation et vos soins externe et internes.

Prenons un exemple concret type :

Si vous êtes ce genre de personne qui veut affiner sa silhouette. Mais seulement localement, par exemple au niveau du ventre.

Cette personne est en santé, de sang O+,  elle traverse une période pas facile dans son quotidien et a des fortes envies de sucré surtout le soir. Elle  sent  beaucoup de fatigue, plus morale que physique.   Et, du coup, elle a peu de goût pour le mouvement, sauf pour danser ou marcher qui semble la ravigoter.

Elle est gonflée, constipée, et à la base ne pratique aucun sport depuis des années, sa musculature est faible, elle a un métier assis. Elle a souvent l’impression que la vie n’est pas celle qu’elle aimerait ! Elle est souvent en réaction, mais se renferme et ne s’affirme pas vraiment !

Tous ces éléments sont à prendre en compte, pour lui faire sa préparation physique et l’alimentation qui va permettre, de d’une part, de ne pas augmenter son gonflement au niveau du ventre, de ne pas ingérer plus de calories qu’elle ne va en dépenser dans la journée, sans l’affamer !

Voici mes conseils: Pour ses envies de sucré surtout au soir, il est important de veiller à la libérer de cette dépendance avec des solutions diverses pour obtenir le besoin caché derrière ses envies subites (besoins de tendresse, de carburant, de douceur, de  remplir un vide, de combler peut-être la solitude, un mal être, repoussé, un plaisir, car peu de plaisir dans son quotidien, etc.).

C’est alors que le développement personnel, (et selon où vous en êtes),   la thérapie vont  libérer, ce qui est caché derrière ce symptômes d’envies subites de sucreries. Et parfois même, parallèlement des méthodes en lien avec la naturopathie seront des aides efficaces, en complément d’une alimentation variés et appropriés pour ce cas spécifiques.

Comme vous voyez, pour optimiser les résultats,  les soins complémentaires à adopter peuvent diverses et variés, pouvant aussi aller jusqu’aux soins médicalisés.

Tout est utile, l’important est d’être en cohérence avec son objectif, ses capacités du moment, ses états d’être du moment.

Je propose pour ce genre de personne, en termes alimentaire et de préparation physique, ce genre de proposition qui demandera un suivit pour adapter ou réadapter :

Préparation physique pendant 3 semaines à faire évoluer :

-          Travail respiratoire en déprimant la paroi abdominale, au minimum 3XJOUR, 3 séries de 15 expirations, 15 inspirations, selon son état d’être de manière puissante, ou normale.  En expirant chaque émotion ou sentiment désagréables pendant la première série, puis à la deuxième en inspirant un sentiment de libération, de soulagement, de gratitude. Et la troisième série, en inspirant à chaque fois, la joie d’être avec et sans difficultés, avec et sans défi !

Danse et marche à souhait, mais au minimum, 2 fois/ semaine, en ressentant quand c’est assez, et quand elle peut s’autoriser à pousser davantage en terme d’intensité (plus vite, plus d’engagement dans les mouvements,  ou  en termes de temps).

D’être à l’écoute de son corps et de vérifier les effets à la fin de sa  séance sur le besoin alimentaire :

Si on a fringale, c’est que c’était trop intense comme séance vu votre état d’être du moment. Votre séance ne doit ni vous affamer, ni vous saturer.

Il est normal d’avoir faim, mais pas famine. Pensez à boire naturellement, avant d’avoir soif, car ce besoin, est déjà un signe de déshydratation.

Alimentairement : à moduler selon les jours où vous faites votre marche ou votre danse.

Étant donné sa constipation qui en termes de bio décodage explique qu’émotionnellement, le tri du clair du foncé a besoin d’être fait consciemment. C’est-à-dire qu’elle doit extraire des émotions et sentiments, de ses pensées désagréables, ce qu’elle a appris pour vivre légère et libre.

Conseils de bases pour tous :

En fait cela permet exactement  de mâcher et de réduire le bol alimentaire et mieux digérer au sens figuré et propre. Et cela participe, à vous rééquilibrer, et même à faire perdre du poids.

Parallèlement, lorsque vous mangez, en mâchant,  20 à 30 fois, vous maigrissez, car vous diminuez de moitié le temps de la digestion du bol alimentaire.

Chaque bouchée en Médecine Traditionnelle Chinoise, mastiquer ainsi permet le sentiment de rassasiement plus vite. Mais aussi d’utiliser un surplus d’énergie tirée de ce bol alimentaire, qui va tonifie Rate et Pancréas. Et cela est capital pour ce chef d’orchestre Rate-Pancréas. Il permet le discernement    au-delà des apparences et sait naturellement trier le bon du mauvais. Il permet même de stocker et mettre en réserve certains éléments.

Manger le même légume ou le même fruit plus de 2 fois, occasionnellement oui, régulièrement, va déséquilibrer votre équilibre naturel. Et c’est ainsi que vous évitez les carences de toutes sortes.

La mastication des 2 côtés de la mâchoire, permet au sang, aux liquides organiques de mieux circulé,  mais aussi une stimulation correcte au niveau du cerveau. Et cela permet d’éliminer l’apparition de stagnation. Donc de participer activement à une perte de poids.  Manger en conscience est également une participation active vers ce but. Cela permet d’éviter une digestion trop tendue, des remontées acides, des ballonnements intestinaux, et même des insomnies de seconde partie de la nuit.

La régularité des heures de repas participe aussi à une bonne digestion, mais sans en faire une fixation, comme tout d’ailleurs. L’inflexibilité, participe assurément à un déséquilibre. Or le déséquilibre a son importance aussi, du moment que cela est occasionnel, car il nourrit la régularité.

La variété de notre bol alimentaire est également capitale. Manger selon les saisons, et  de manière régionale vous permet de tonifier l’organe cible.

Cependant différencier les repas de fête et repas quotidien est essentiel.

L’excès de certaines saveurs associés à d’autres saveurs. Prise séparément elles nourrissent un organe cible.

L’excès et de tout ce qui est nommé « light » , va créer des déséquilibres au niveau du cerveau. Mais ce qui est un excès un jour peut-être normal pour d’autres jours ou dans d’autres circonstances. Apprendre à se connaître est idéal pour savoir gérer au mieux, son alimentation.

L’important c’est de ne pas avoir une dominante plutôt qu’une autre.

L’assiette unique est à privilégier, plutôt qu’une entrée, et une sortie en plus du plat de consistance, qui est un surplus qui est plus difficile à digérer ! Une énergie qui pourra servir donc à auto guérir votre corps, plutôt qu’à transformer cet excès de saveurs diverses.




Pour  réguler le poids, sans aucun régime, l’assiette unique est idéale. Elle peut se composer ainsi :

-          Pour un végétarien : 50% de sucres lents  (pomme de terre, patates douces, tarots, riz, quinoa, seigle, sarrasin, blé, fèves, pois chiche, lentilles..)+ 50% de légumes.

Les légumes permettent l’assimilation des sucres lents, mais aussi de nettoyer, brosser, récurer les villosités intestinales.

-          Pour un repas avec protéines :

Que ce soit issue de protéines végétales (soja, tofu, légumineuses) ou animales (viandes , poissons),   elles contribuent à la production de muscles et des chairs de notre organisme. Et sont très chargées en énergie. En MTC, on dit que cela yanguisent le corps de manière trop brutale et trop exagérée…Le feu des protéines brulent les graisses et fait s’évaporer les liquides ( donc vitamines et sels minéraux) !

Consommés en exagération, comme tout cela a des conséquences sur votre santé à terme..La MTC, parle de véritable poison pour l’organisme. La diététique du juste milieu dit de ne consommer des protéines qu’à un repas sur 2 !

Vous pouvez composer ce repas comme suit :

50% de sucres lents, 30-35% de légumes, 15-20% de protéines.

Pour transformer des aliments en sucres lents, il existe une règle diététique en MTC :

Une céréale, un tubercule, une légumineuse, sous l’action de la mastication et de la salive, à condition que cet aliment soit nature et mélangé à aucun ingrédient. Et permet de réguler votre poids. Comme en Inde par exemple, où la galette de blé se mange nature et séparément des autres plats présentés tout autour.

Concrètement essayer par exemple : de mastiquer 20 à 30 fois, votre riz, ou pain, ou vos pâtes, ou vs pomme de terre, jusqu’à ce que vous sentiez un goût sucré dans votre bouche. Puis après 2 ou 3 bouchées, passez aux autres ingrédients contenus dans votre assiette, puis revenez aux sucres lents.

Cette règle seule peut à force de constance vous permettre de revenir à votre poids de forme. Et vous redonner de l’énergie. Cela permet de ressentir moins de fatigue pendant la digestion. Mais comme toujours ne me croyez pas, vivez-le et observez en vous, si cela vous est utile et approprié.

La règle anti-grignotage :

Après votre dernière bouchée, très important pendant 3h pas d’autres nourriture si ce n’est de l’hydratation, mais pas n’importe laquelle !

Dans la conclusion de plusieurs travaux de nutritionnistes,  il a été défini qu’au maximum 1l/ par jour était la base. Cependant j’attire votre attention sur le fait que selon, votre état d’être, vos activités sportives, c’est à moduler bien entendue.

En MTC, pour retrouver un poids de forme, et rester en santé (toujours à adapter selon votre état d’être et vos diverses activités), il a été établi cette règle de base pour que les reins (filtres des liquides qui peut être en état de surfonctionnement.  Et s’affaiblir si vous buvez au-delà de votre fonctionnement personnel. Là encore une fois, apprendre à être à l’écoute de votre corps est d’une importance capitale :

-          1 verre de citron pressé dans l’eau chaude, pour bruler les graisses à jeun,

-           un verre d’eau  chaude, ou de thé, ou de tisane pour aider la digestion  après les repas.

L’une des causes de l’obésité est liée aux consommations excessives de boissons sucrées.

-          Éviter de boire pendant les repas, préférez avant et après, surtout pour notre cliente qui a des ballonnements intestinaux. 

CONCLUSION: 

A présent, vous voilà en présence de connaissances diverses. Cependant,  vous l’avez bien compris, mise à part quelques connaissances de bases,  absolument non exhaustives que je vous délivre dans cet article selon mes sources du DR Jean Pélissier, du creps de voiron, des neuro sciences et autres. Je vous conseille donc d’apprendre à vous connaitre !  Car personne que vous, ne sait mieux  que tous les professionnels et autres scientifiques réunis, à quel moment vous pouvez vous dépasser, vous reposer, vous maintenir, vous arrêter ! Personne d’autres que vous,  ne sait mieux quel aliment vous dessert, car c’est vous qui le vivez, apprenez à vous observer par la méditation, et l’exercice du moment présent. Ainsi c’est vous qui aurait les clés de votre vie en main. Et  ainsi, vous pourrez avoir une collaboration avec les professionnels totalement juste. Afin d'optimiser vos résultats santé, et l’atteinte de vos objectifs pour respecter votre corps, dans les meilleures conditions possibles.

Votre coach de vie, et sportif Patricia Alais. à votre service pour tous renseignements ou RDV: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.