HYPERPHAGIE BOULIMIQUE

Cette variation de la boulimie, distinguée par les anglo-saxons mais peu prise en compte par la nosographie française, se caractérise surtout par l'absence de comportements visant à compenser les prises excessives de nourriture. La conséquence principale en est une prise de poids importante et obésité durable.

Cette distinction se fait surtout à cause des critères de morbidité à long terme, ce qui explique le fait que ce soit une pathologie.

Dans le cas précis de l'hyperphagie boulimique, les risques sont augmentés à cause du surpoids.

Du point de vue du traitement et de la prise en charge, la différenciation d'avec la boulimie doit surtout se jouer au niveau du suivi nutritionnel et psychologique.

CRITÈRES DIAGNOSTIQUES POUR L'HYPERPHAGIE BOULIMIQUE
A. Épisodes récurrents de crises de boulimies. Une crise de boulimie répond aux 2 caractéristiques suivantes :
1) Absorption, en une courte période de temps (moins de 2 heures), d'une quantité de nourriture dépassant notablement ce que la plupart des personnes mangent dans le même temps et dans les mêmes circonstances.
2) Sentiment de perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise (par exemple, sentiment de ne pas pouvoir s'arrêter de manger ou de ne pas pouvoir contrôler ce qu'on mange ou la quantité de ce qu'on mange).



B. Durant les crises de boulimie, au moins trois des critères suivants d'absence de contrôle sont présents :
1) Prise alimentaire nettement plus rapide que la normale.
2) L'individu mange jusqu'à l'apparition de sensations de distension abdominale inconfortable.
3) Absorption de grandes quantités d'aliments sans sensation physique de faim.
4) Prises alimentaires solitaires afin de cacher aux autres les quantités ingérées.
5) Sensations de dégoût de soi, de dépression, ou de grande culpabilité après avoir mangé.

C. Le comportement boulimique est source d'une souffrance marquée.

D. Le comportement boulimique survient en moyenne au moins 2 fois par semaine sur une période de 6 mois.

E. Le comportement boulimique n'est pas associé à des comportements compensatoires inappropriés (par exemple vomissements, prise de laxatifs, exercice physique intensif), ne survient pas au cours d'une Anorexie mentale (Anorexia nervosa) ou d'une Boulimie (Bulimia nervosa).

Que ce soit l'anorexie, la boulimie ou l'hyperphagie boulimique, si vous êtes Si vous êtes intéressé par mon suivit nutritionnel, il est important pour la réussite de notre aventure d'être suivit psychologiquement. Cela reste votre choix, cependant vous pouvez contactez Mme Dominique CONTARD-JACQUELIN, qui peut vous suivre par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.